Qu’est ce que l’Inbound Marketing ? Guide complet

L’Inbound Marketing consiste à créer du contenu utile et intéressant pour le consommateur, afin de l’attirer vers notre entreprise. Un peu à la manière d’un champ gravitationnel.

Hein, dis m’en plus ?

Quand vous entendez le mot publicité, à quoi pensez-vous ? Panneaux dans la rue ? Affiches dans le métro ? Interruptions à la TV, radio ?

La publicité traditionnelle vient vous interrompre, parasite votre attention. En marketing, quand l’entreprise pousse un message vers le consommateur, vers l’extérieur, on nomme cette stratégie “Outbound Marketing”. C’est l’entreprise qui va vers le consommateur.

outbound marketing def

Cette stratégie est efficace, mais onéreuse. De plus, la publicité est peu appréciée. Cependant, il existe une stratégie moins développée, plus saine où le consommateur va, de lui-même, vers l’entreprise. Nous appelons cette stratégie : “Inbound Marketing”. Vous pensez cela surréaliste ? Voyons ensemble comment se concrétise l’Inbound Marketing.

Sommaire :

  1. Qu’est-ce que l’Inboud Marketing ?
    1. Définition : Inbound Marketing
    2. Inbound Marketing ou Outbound Marketing ?
    3. Inbound Marketing : quels coûts ?
  2. Comment créer une stratégie d’Inbound Marketing ?
    1. Définir le cadre et les objectifs de notre campagne.
    2. Définir les canaux de communication.
    3. Définir sa ligne éditoriale.
    4. Définir le rythme de publication.
    5. Récolter des coordonnées.

Qu’est-ce que l’Inboud Marketing ?

Avez-vous déjà regardé des émissions culinaires où l’on vous présente des recettes simples, à reproduire chez vous ? À la télévision, ces émissions existent grâce à la publicité : celles qu’on passe avant, pendant et après.

Aujourd’hui, il existe une panoplie “d’émissions” culinaires sur YouTube et Instagram. Des jeunes et des moins jeunes présentent leurs recettes. Par exemple : Philippe Etchebest possède son émission “Mentor”.

philippe etchebest youtube

Cependant, tous ne se rémunèrent pas avec la publicité; car, si leurs émissions existent, c’est avant tout pour vendre leurs propres produits. Chef Etchebest met en avant ses couteaux de cuisine, Denis Prescott son livre de recette, Père & Fish leur restaurant.

Il n’y a pas de publicité, au sens traditionnelle du terme. À aucun moment on a l’impression qu’ils nous poussent un message commercial. Il s’agit de simples émissions où les chefs nous dévoilent leurs meilleurs conseils. On salive. On écoute avec attention. On prend plaisir à regarder ces émissions, comme on regarderait Top Chef (M6) ou Petits plats en équilibre (TF1). Avec le temps, on finit par sympathiser avec eux. On a envie d’en savoir plus, peut-être de les rencontrer, aller dans leur restaurant, acheter leurs produits.

Finalement, pourquoi payer un média pour diffuser sa publicité, quand on peut être le média ? C’est ça l’Inbound Marketing. 🤷‍♀️

Un résumé en deux lignes ? Définition de l’Inbound Marketing

L’inbound marketing consiste à créer du contenus utiles et intéressants, à la manière d’un média, pour le consommateur, afin de l’attirer à soi.

Plutôt que de parasiter TF1, RTL ou une rue piétonne avec un message publicitaire ennuyeux, nous allons créer des contenus (vidéos YouTube, articles de blog, radio en ligne) que nos clients auront envie de lire, regarder, écouter. Plutôt que de payer une publicité en amont d’une émission culinaire, nous allons créer l’émission. Qui nous empêchera, ensuite, de passer nos publicités ?

inbound marketing def

Est-ce seulement une stratégie digitale ?

Non, l’inbound marketing peut aussi s’appliquer dans le monde physique : livre, magazine, évènements, lieux….

guinness world record 2020

Exemple : Guinness (la marque de bière) publie chaque année un livre des records. Pourquoi ? ils ont remarqué que les consommateurs de bières adorent les anecdotes.

Mais, il est possible de faire plus simple, comme organiser un évènement gratuit. Le “contenu”, c’est l’évènement, les discussions entre les invités. Sélectionnez bien les invités, passez un bon moment; tout le monde se souviendra de l’organisateur.

L’avantage d’internet : le coût de production est (presque) nul. C’est pourquoi, dans cet article, nous nous concentrerons sur la création de contenu en ligne.

Inbound Marketing ou Outbound Marketing ?

Les deux stratégies ne s’opposent pas. Elles sont complémentaires. L’Inbound Marketing est une stratégie de long terme. Il faut compter 3 à 6 mois avant d’obtenir de bons résultats.

Cependant, les contenus, lorsqu’ils sont bien rédigés, continuent d’intéresser de nouveaux consommateurs. Un livre, une fois en rayon, a une durée de vie indéterminée. C’est pareil avec un article ou une vidéo sur internet.

En créant du contenu, vous créez un capital. Le coût de production est unique, mais les bénéfices sont croissants.

Inbound Marketing : quels coûts ?

Les coûts sont variables selon la stratégie mise en place. Pour débuter : le coût d’une stratégie de contenus est égal au coût de production, c’est à dire le temps passé d’un salarié ou d’un prestataire.

En bref, cela ne vous coûtera “rien”, si ce n’est le temps investi.

Comment créer une stratégie d’Inbound Marketing ?

01. Définir le cadre et les objectifs de notre campagne.

L’Inbound Marketing permet de faire connaitre l’entreprise, différemment de la publicité traditionnelle. Cependant, ce n’est pas une fin en soi. Une campagne marketing se divise en trois étapes :

  • une phase d’acquisition : faire savoir que l’on existe et obtenir un moyen de recontacter le client potentiel.
  • une phase de rétention : construire une relation. Le faire revenir chez nous.
  • une phase de conversion : vendre.

L’Inbound Marketing est une stratégie d’acquisition. Avec l’Inbound marketing, on s’occupe avant tout de la première phase. Ainsi, nous avons deux objectifs : (1) se faire connaitre, (2) obtenir les coordonnées du client (email, téléphone, adresse postale…)

02. Définir nos canaux de communication.

Jouons à un jeu, si vous le voulez bien ? Admettons que je suis le fondateur d’une “agence powerpoint”.

Notre service : créer de jolies présentations powerpoint pour les entreprises en un temps record.

Comment allons-nous faire connaître notre agence ?
“Créer un compte Instagram avec de jolies photos de nos réalisations et des équipes !”

nope

Voilà le piège numéro 1 !

Quand on pense aux canaux de communication, nous avons tendance à penser en priorité aux réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter, Tiktok, Linkedin…). Mais, les réseaux sociaux ne sont pas intéressants lorsque l’on débute car ils ne permettent pas de découvrir de nouveaux profils facilement. Au contraire, ils ont tendance à vous proposer toujours plus de ce que vous regardez déjà.

De plus, les publications sur les réseaux sociaux ont une durée de vie très courte. Après 72h (et je suis gentil), plus personne ne verra notre publication. Dommage, quand on a passé 10h sur notre super vidéo !

Alors, quelles sont nos options ? J’en ai sélectionné trois :

  • Le blog : un site web dédié à la publication de nos articles.
  • YouTube : une chaîne dédiée à la publication de nos vidéos.
  • Le podcast audio : une radio web dédiée à la publication d’interviews au format audio. (Pas forcément des interviews, mais c’est un format fiable, avec un trafic minimum garanti)
référencement

Pourquoi ?

Sur YouTube, un blog ou un podcast, vous pouvez vous référencer. Ça signifie, pouvoir apparaitre dans les résultats de recherches. Ainsi, vos contenus ont une durée de vie infinie. De plus, les internautes pourront nous trouver plus facilement. Ils n’ont pas besoin de nous connaitre. Il suffit d’anticiper leurs besoins, leurs centres d’intérêts, leurs questions.

Par exemple : si vous taper “Tuto Twitter” sur Youtube, vous devriez voir ma tête rapidement. Des personnes qui cherchent un tuto pour Twitter, il y en a plein. Autant de personnes que je vais pouvoir attirer dans mes filets. Vous comprenez l’idée ?

référencement youtube

Je vous recommande de choisir un seul canal. Construire une communauté demande du temps. Évitons d’éparpiller notre énergie.

Comment choisir entre YouTube, le Podcast et le Blog ?

Il y a deux facteurs importants à prendre en compte :

  • Le format : sommes-nous plus à l’aise à l’écrit, à l’oral ou en vidéo ?
  • Notre cible : comment nos clients consomment-ils l’information ? Regardent-ils des vidéos ? Lisent-ils des articles ? Ou écoutent-ils des émissions audio ?

Les formats

  • L’écrit : il ne s’agit pas de faire une dissertation toutes les semaines. En revanche, il faut être capable d’écrire avec clarté. Les articles les plus populaires sur Google font en moyenne 2200 mots. (Source : Ubersuggest)
  • L’oral : il faut être capable de tenir une discussion d’une heure avec un invité et rendre la discussion intéressante.
  • La vidéo : Ne pas avoir peur de se montrer. Être à l’aise face à la caméra.

Pour les formats audio et vidéo, il est préférable d’avoir un seul ou un duo de présentateurs titulaires. Evitez de présenter un membre de l’équipe à chaque émission. La communauté a besoin de repères. Pour l’écrit, cela a moins d’importance.

Les audiences

Les audiences varient selon les formats. Vous avez tout intérêt à publier selon le format préféré de votre cible.

Par exemple : si vous souhaitez parler de maquillage aux adolescents. YouTube sera le format idéal. En revanche, pour parler de management à des professionnels, nous préfèrerons un blog ou un podcast.

Pour autant, il n’est pas impossible de faire émerger un nouveau format auprès d’une audience. Pour parler de sport, nous aurions tendance à préférer la vidéo ou les articles. Pourtant, le format audio me semble une très bonne option.

Il faut choisir la plateforme la plus adaptée selon vos préférences et les habitudes de consommation de votre cible.

Revenons à notre agence powerpoint. Personnellement, je me sens très à l’aise en vidéo. Ce n’est pas le format préféré de ma cible, mais j’y vois une belle opportunité. Les présentations est un sujet visuel. Les personnes en difficultés rechercheront, en priorité, des tutoriels vidéos. Ils existent déjà un marché sur YouTube (plusieurs vidéos avec plusieurs dizaines de milliers de vues). Ainsi, ma stratégie d’acquisition reposera sur YouTube. Le blog aurait pu être une bonne option. Mais, la concurrence aurait été plus importante. J’ai rapidement éliminé le podcast, car je souhaite pouvoir montrer des exemples de diapositives.

03. Définir sa ligne éditoriale.

Nous savons où publier nos contenus pour se faire connaitre (soit sur YouTube, un blog ou via un Podcast). La question : qu’allons-nous publier sur ces plateformes ?

Commençons par ce qu’il ne faut pas faire : publier des contenus liés à l’actualité. Par définition, l’actualité est éphémère. Or, nous avons vu précédemment qu’il faut 3 à 6 mois pour construire une stratégie d’Inbound Marketing. Pourquoi ? le temps que nos contenus apparaissent dans le moteurs de recherche.

Alors, quoi publier ? En priorité, nous publierons des contenus utiles pour notre audience. C’est quoi du contenu “utile” ? Ce sont les réponses à toutes les questions récurrentes du quotidiens, tous les problèmes auxquels nos clients font face.

Pour notre agence powerpoint, j’imagine les questions suivantes:

  • 5 astuces pour dynamiser un Powerpoint ?
  • Comment créer des animations sur Powerpoint ?
  • Comment présenter des chiffres sur Powerpoint ? (graphique, budget…)
  • Comment exporter un Powerpoint en Keynote ?
  • Powerpoint vs Prezi : quel outil utiliser et pourquoi ? (2020)
  • Tutoriel Powerpoint : découverte et fonctionnalités de base

Voilà une bonne base, non ? Ce seront les sujets de nos premières vidéos.

Cette méthode marche aussi pour le fleuriste :

  • Comment choisir ses fleurs ?
  • Comment choisir son vase ?
  • Quelles fleurs pour un rendez-vous amoureux ?
  • Comment construire un bouquet original pour la fête des mères ?
  • Quelle fleur planter en Avril ?

Cette méthode marche aussi pour un restaurateur :

  • Les 22 lieux, peu connu des touristes, où sortir à Paris.
  • Avec quels vins accompagner sa côte de boeuf ?
  • 3 recettes vegan pour les étudiants. (Facile et rapide à cuisiner)
  • Comment aiguiser ses couteaux de cuisine ?
  • ….

Ce n’est pas grave, si les sujets sont quelque peu éloignés de notre spécialité. Ce n’est pas grave ! L’objectif est de trouver les centre d’intérêts de notre clientèle, les questions qu’ils se posent et recherchent sur Google.

⚠️ Dans nos articles, vidéos, podcasts, même si cela parait contre intuitif, il ne s’agit pas de parler de notre organisation, ni même de nos produits ou services. (Si vous le faites, faites-le avec subtilité, ponctuellement.) Il s’agit d’une première approche. A ce stade, le but est d’amorcer une conversation, pas de faire une demande en mariage.

04. Définir le rythme de publication.

Notre objectif n’est pas seulement de divertir notre audience. Notre objectif est de créer une relation pour qu’il est suffisamment confiance en nous pour nous laisser un moyen de les recontacter.

La confiance vient avec le temps. Pour cela, il faut donc essayer de fidéliser au maximum notre audience. Comment ? en créant un rendez-vous avec celle-ci.

Un bon exemple, ce sont les chaînes TV. Les téléspectateurs deviennent fidèle à une chaîne grâce aux contenus récurrents : grâce à Nagui, grâce à Jean-Luc Reichmann, grâce à Cyril Hanouna. Ce n’est pas pour les 12 coups de midi que les téléspectateurs ont choisi TF1 pour la première fois, mais c’est la raison pour laquelle ils reviennent.

Nous allons donc mettre en place un rythme de publication, au choix :

  • quotidien
  • hebdomadaire
  • bi-mensuel
  • mensuel

Comment définir son rythme de publication ? Selon nos capacités. Combien de temps nous faut-il pour enregistrer une super interview ou créer une super vidéo ? 1 semaine ? 1 mois ? 1 heure ?

💡 Pensez aux tâches invisibles comme le temps pour trouver l’invité, le contacter, mettre en ligne l’enregistrement etc.

La qualité est primordiale. Des vidéos, des articles sur internet, il y en a trop. Un contenu de mauvaise qualité n’accrochera personne. Pour autant, un bon contenu n’a pas à vous prendre, obligatoirement, une journée. Si vous êtes à l’aise face à la caméra, que vous vous exprimez bien, cela peut vous demander seulement 20 minutes à produire. Mais si, comme moi, vous avez besoin de faire des recherches, créez un script, agrémenter votre vidéos d’un montage dynamique, vous en avez pour 20 à 30 heures de travail. Alors, impossible de faire du contenu quotidien.

Ce qui est important, c’est la cohérence : avoir un rythme défini, pas la quantité. Choisissez le rythme qui vous va bien, allez à votre rythme.

05. Récolter des coordonnées.

Chez Darty, vous venez acheter une babiole, on vous propose une carte de fidélité. Chez Zara, vous achetez trois paires de chaussettes, vous repartez aussi avec une carte de fidélité… Pourquoi ? car ils espèrent, un jour, vous vendre un téléviseur ou un manteau à 180€, n’est-ce pas ? Seulement, le meilleur moyen de vous vendre un manteau à 180€, c’est d’avoir des informations sur vous (sexe, âge, adresse…) et de vous faire la bonne offre au bon moment. La carte de fidélité est le meilleur moyen de : (1) récolter ces informations et (2) avoir vos coordonnées pour vous recontacter.

Nous aussi, un jour, nous aimerions bien vendre, aux personnes qui consultent nos contenus, nos prestations ou produits. Le problème : nous n’allons pas pouvoir proposer une carte de fidélité.

Alors comment récolter ces satanées coordonnées ?

Nous allons proposer du contenu additionnel. Sauf que ce contenu, nous l’enverrons seulement aux abonnés les plus fidèles.

Comment envoyer notre contenu additionnel ? Le plus simple : créer une newsletter. Mais, cela pourrait très bien être un magazine par courrier.

Dans cet article, nous nous concentrerons sur la newsletter, car c’est le plus facile à mettre en place et ça ne coûte rien à produire (et que je n’ai jamais créé de magazine papier 😸)

Vous vous dites peut-être : “une newsletter, arrrgh mais c’est ringard !”

☝️ Primo, nous ne sommes pas obligés d’appeler ça une newsletter. Nous pouvons simplement dire que nous enverrons “une vidéo privée pour les membres” ou “les coulisses de l’interview avec notre invité” ou “notre magazine en ligne” ou “notre sélection d’anecdotes” ou “notre Top / Flop de la semaine” ou autre chose … Bref, vous avez compris. Un bon moyen de trouver de l’inspiration : aller dans un kiosque et fouiller les périodiques. Encore mieux, si vous avez de vieux magazines poussiéreux chez vous, ouvrez-les, vous trouverez pleins de bonnes idées.

✌️ Deuxio, c’est plus simple d’obtenir une adresse email, qu’un numéro de téléphone ou une adresse postale.

🤟 Tertio, si notre contenu additionnel est intéressant, il n’y aucune raison que ce soit ringard. Après, c’est sûr, si ça ressemble aux tractes qu’on reçoit dans nos boites aux lettres, personne n’aura envie de s’abonner.

Concrètement, comment ? Nous allons insérer un lien – comme celui-ci – en description de la vidéo, du podcast ou à la fin de l’article. Tous les services d’emailing le permettent.

Quel service d’emailing utiliser pour ma newsletter ? Je vous invite à utiliser Mailchimp. Leader du marché et gratuit pour commencer. Si vous avez besoin, voici un guide : ici.

Quelle fréquence pour les emails ? Comme pour le reste, allez à votre rythme. Vous pouvez envoyer jusqu’à un email par jour. Vous n’épuiserez pas votre audience du moment que vos contenus restent utiles et intéressants.

1 Comment

Leave a Reply